Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   
Actualité de la Paix, du droit africain et de la lutte contre le terrorisme 
Créez votre propre blog gratuitement! 

Dialogue National, arène nationale : quoi de national ?

Posté par: Amadou gueye| Samedi 28 mai, 2016 23:05  | Consulté 1066 fois  |  0 Réactions  |   

Dialogue National, arène nationale : quoi de national ?

Le principe du dialogue doit être une chose permanente dans un Etat de droit. Mais il faut admettre que le qualificatif "national" ne saurait être légitimement utilisé  pour un dialogue solennel, que dans des moments spéciaux dans la vie d'une nation. C'est-à-dire qu'un dialogue national n'aura de sens que lorsqu'il y a une cause, une justification, une nécessité de dialoguer. Cette cause peut être un conflit interne, une guerre civile... C'est pour cela que le dialogue national au Mali, ou en Tunisie avec la belle initiative du quartet, prix Nobel de la paix en 2015, a été vivement salué.

Or, dans un Etat comme le Sénégal, ou règne une paix enviable, avec des acteurs comme la MPCA (Mobilisation pour la Paix et la Consolidation de la justice Africaine) qui font vivre ce dialogue permanent tous les jours, y initier un dialogue dit « National », semble inadéquat. Ce « dialogue national » est sans cause.

 

Ce dialogue « national » tout comme l’arène « national » n’a rien de « national ».

 

Voilà un dialogue national  « inaccessible à la nation » comprise comme un tout  renvoyant  à une population diversifiée. Une association de la société civile, comme la MPCA, qui a été absente de cette rencontre, a émis beaucoup de réserves quant à la sincérité. Ce qui soulève ainsi, un certain nombre de questions :

D’abord sur la participation : Quelles sont les critères objectifs à la base du choix des participants à ce dialogue ?

A-t-il était juste question de faire taire des « grands contestataires » ou sélectionner des « proches de la famille présidentielle » afin de faire un show  de félicitions  et de « gueureum » à l’endroit de son excellence Monsieur le Président qui reçoit chez lui ?

Le cas échéant, sommes-nous dans le cadre d’un dialogue national ou dans celui d’un « complot national » contre le peuple, au profit d’une oligarchie qui se dessine de plus en plus, après autant de transhumances.

Ce dialogue «  national », n’est – il pas un poison pour la démocratie ?  Autrement dit, ne s’agit-il pas d’une autre manière de tuer l’opposition ?

Ce qui fait sérieusement douter de la sincérité de ce dialogue, présidait par un président de la République, également président du parti au pouvoir.

 

En fait la MPCA considère qu’il s’agit juste d’un « dialogue politique » qui ne dit pas son nom. Puisque Nous, population du Sénégal, dialoguons tous les jours et vivons en paix. C’est au contraire,  les politiciens et leurs différents partis qui sont dans le conflit et donc dans cet imminent besoin d’un « dialogue politique national ». Cette notion n’est pas à confondre avec un dialogue national qui serait véritablement nécessaire sur des questions comme le conflit casamançais qui a aujourd’hui besoin  d’une véritable sphère de discussion, pour trouver des solutions allant dans le sens d’offrir une issue sociale, à ces sénégalais ex-combattants d’un MFDC qui semble en avoir assez du règlement armé de son combat.

Enfin, usurper la paix et des notions relevant de son jargon, n’est qu’une pure provocation à l’endroit des acteurs véritables de la paix comme la MPCA. La paix ne saurait servir des fins purement politiciennes. A chaque fois que cela arrivera, les acteurs de la Paix se dresseront en bouclier, puisque la paix n’est pas un jouet politique.

 

Dans un Etat de droit, le seuil du dialogue se résume en ces termes :

L’opposition s’oppose dans le respect des institutions ; La société civile alerte et participe à l’éducation des masses ; Le gouvernement gouverne.

Le jour où ces trois acteurs clés fusionneront sous quelle que forme que ce soit, y compris sous celle d’un « dialogue national », ce sera le décès à la démocratie et la naissance de l’oligarchie fatale, au bas peuple.

 

La paix n’est jamais acquise, c’est un processus tout comme la démocratie. Nourrissons-là dans un esprit d’altruisme pour le bien véritable de la nation, qui est loin d’être un vain mot.

Que la paix soit avec vous. Prenez le temps.

 

Amadou Gueye

Coordonnateur MPCA

 L'auteur  amadou gueye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)  Certains commentaires sont en cours de validation...

Ajouter un commentaire

 
 
amadou gueye
Blog crée le 16/05/2016 Visité 11061 fois 6 Articles 2 Commentaires 1 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires